Les flous dynamiques, dans le cadre du Projet ALJ

J’ai toujours apprécié le flou photographique pour son aspect créatif et même si parfois, la frontière entre photo floue et photo ratée peut être très minime, c’est un exercice que je pratique assez souvent.

Le sujet proposé par Anne-Laure en novembre m’a évidemment tout de suite plu, mais j’ai eu trop peu de temps à y consacrer, et à l’évidence, j’ai privilégié certains défis ; en effet, sur les 11 défis proposés, je n’en ai réalisé que 3 ;-(

√ Un clic sur les images est conseillé pour les voir en plus grand sur fond noir 😉

Paysage flou (flou radial ou flou linéaire).
Pose lente saisie depuis un véhicule : voiture, train, bus, métro…

La dynamique prend tout son sens avec ce type de flou, radial comme sur les cinq photos ci-dessus, ou linéaire comme sur l’image à la une. Le résultat peut être assez fantasque comme sur la 3ème photo en noir et blanc 🙂

Flou d’eau. Ecoulement d’eau, ruisseau, chute d’eau, saisis en pose lente.
Appareil immobile ou filé sur un élément se déplaçant sur l’eau (feuille, branche, bulles…).

Après avoir tâtonné un bon moment, peaufiné mes réglages, j’ai enfin réussi à obtenir l’effet que je souhaitais ; j’ai retravaillé un peu les couleurs pour un résultat plus abstrait, la transparence de l’eau apporte beaucoup au résultat final.

Flou dynamique à la maison (flou classique ou filé).

Et enfin, avec cette photo réalisée à la maison, avec un temps de pose d’une seconde … l’effet est surprenant, ma fille est simplement en train de se recoiffer … la « troisième » main (dédoublement ) plutôt nette est un peu « flippante » 😉